Une coopérative alimentaire éthique, bio et locale à Neuchâtel

Infolettre – 21e édition

L’infolettre de Système B

Voilà la 21ème infolettre de Système B, ta coopérative bio, éthique, et locale préférée. Yaourt or Yoghourt, that is the question…


MARCHE DE NOEL : “un esprit bio, éco, récup’  à réchauffer les coeurs”

Le marché de Noël de Système B, 1er du nom, s’est tenu les 12 et 19 décembre dernier à l’épicerie, a rassemblé 12 exposantes et rencontré un vif succès. Petit compte-rendu, par Elena et Caroline.

Les traditionnels marchés de Noël annulés pour cause – toujours et encore – de la pandémie, Système B met en place son petit Marché B et lance un appel aux artistes et artisans de l’équipe. Quelle joie de découvrir 12 créatrices-coopératrices intéressées à présenter leurs réalisations !

On transforme l’espace « d’en bas » de l’épicerie en haut-lieu d’inspiration. Pour l’occasion, l’îlot central est recouvert d’un drap noir sur lequel chacune soigne son petit coin de présentation en pensant à l’harmonie commune. L’imagination, l’esprit éco, bio et récup conjugués à la qualité réchauffent les cœurs.

L’organisation, menée d’une main de maître (maîtresse?) par Ana, s’inscrit parfaitement dans les règles que la situation nous impose. On se concerte par visioconférence, le jour B on prépare à l’intérieur par groupes restreints, et surtout – aucune créatrice à son « stand » durant les heures d’ouverture, pour permettre au maximum de visiteurs d’entrer. « J’ai trouvé très frustrant de ne pas pouvoir faire plus ample connaissance avec les autres exposantes, de mieux admirer leurs œuvres et de ne pas rencontrer les visiteurs », avoue Geneviève.
Merci à Alessandra qui nous a concocté une affiche dont elle seule a le secret!

Un avant-goût d’un prochain Marché B, avec plus de partages, du vin chaud et peut-être la participation d’un homme ou deux… L’invitation est lancée !

Les exposantes


LA FABLE DE MANUE : “LE COOP’ DE LA VEILLE ET LE COOP’ DU LENDEMAIN”

Le coop de la veille et le coop du lendemain

Chaque jour les coops tentent de faire de leur mieux :

pour que l’épicerie tourne, ils se montrent astucieux.

Certaines fois pourtant, ils se trouvent agacés

par le travail des autres, qu’ils jugent un peu bâclé.

Le coop de la veille, tout fier de sa technique,

Entreposa des caisses dans un endroit pratique.

Le coop du lendemain dut déplacer le tout

pour caser à son tour des carottes et des choux.

Il râla un bon coup contr’ l’équipe de la veille

Qui avait elle aussi travaillé sans pareil :

Elle avait dû trier fruits et légumes moisis

Tout en mettant en place les bières et le muesli.

Un mot plus haut que l’autre, tout le monde se fâcha

Les plus sensibles pensèrent : « Je n’y retournerai pas ! »

Heureusement cette fois, tout se termina bien :

autour d’un bon café, on écouta chacun

et on se rendit compte que l’autre a ses raisons

de déplacer les pommes pour loger des citrons.

Quelques sages conseils, bien que non exhaustifs,

devraient permettre aux coops d’éviter les bourre-pifs :

  • N’hésitez surtout pas à noircir l’agenda

de vos messages pour l’équipe qui suivra.

  • Veillez toujours à bien placer les étiquettes

Visibles facilement sur chacune des cagettes.

Sur toutes les étagères et dans la chambre froide,

D’un coup d’œil on doit voir où se cache la salade.

Ces mêmes étiquettes, par ordre alphabétique,

vous rangerez dans leur boîte, c’est tellement plus pratique !

  • Revenons aux cagettes, il faut les arranger

de manière rationnelle, surtout pas mélangées.

Une pomme égarée parmi les scorsonères

se sentirait bien mieux avec ses congénères.

  • En cas de vilain doute – ça arrive aux meilleurs –

Un bon réflexe à prendre par tous les travailleurs

est d’aller sous l’comptoir chercher les procédures,

les réponses qu’on y trouve rendent la vie moins dure.

Les maîtres-mots au mag’ sont Communication,

Tolérance et Écoute, il en faut à foison.

C’est ainsi que les coops, d’la veille et du lendemain

réussissent à œuvrer toujours main dans la main.


ET NOTRE JARDIN…?

Malgré la saison et son appel à l’hibernation, le groupe jardin se démène pour que l’arrivée du printemps voie la naissance de nos premières pousses.

En résumé, deux options sérieuses ont émergé de la cinquantaine de terrains envisagés. D’ici quelques jours, une réunion au sommet avec les autorités permettra de lever le voile sur certains mystères juridiques liés à la présence d’artefacts dans les sols suisses. Dans l’intervalle, vibrant d’un suspense insoutenable, l’équipe poursuit les demandes de soutien financier, la recherche de matériel et les commandes de graines.

En attendant d’en savoir plus, commencez déjà à libérer de l’espace devant vos fenêtres : le sol fertile qui verra nos légumes pousser va vite avoir besoin de vous !! 

Les Gens du Jardin


MAGNIFIQUE PROJET : “OUVREZ, OUVREZ VOS JARDINS !”

L’antenne neuchâteloise de l’EPER rappelle deux offres pour les personnes issues de la migration. Les deux proposent la culture d’un potager et des liens avec la population locale.

  • Les Nouveaux Jardins 

Tandems au Jardin de la Main (ville de Neuchâtel), avec ateliers mensuels. Il reste à ce jour plusieurs places, le projet débutera à la mi-mars (sous réserve de la situation sanitaire).

  • Ouvre ton Jardin

Jardins privés mis à disposition par des particuliers dans l’ensemble du canton, pour des personnes migrantes ayant déjà une expérience de jardinage et ayant des connaissances en français. Pour y participer, la personne intéressée doit vivre près d’un jardin répertorié sur la carte suivante : https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/ouvre-ton-jardin_323837#12/46.9829/6.8239 (mises à jour régulières). 
Actuellement, 12 jardins sont disponibles à travers le canton, dans les communes de Cortaillod, Hauterive, Le Locle, La Tène, Milvignes, Neuchâtel, St-Blaise, Val-de-Travers.

Grâce au lien ci-dessous, vous trouverez une fiche d’information détaillant les deux projets ainsi que des bulletins d’inscription à l’attention des personnes intéressées. L’EPER transmets volontiers par courrier, sur demande, des exemplaires de bulletins d’inscriptions dans différentes langues.

Toutes les infos ici: www.eper.ch/nouveauxjardin


WANTED : LIVREUR DE BINCHES

La Brasserie de la Comète n’a pas la possibilité de nous livrer. Pour qu’il y ait de nouveau des Comète en rayon, nous sommes donc à la recherche d’une bonne âme intéressée par faire de l’Import export Haut Bas. Alors si par hasard il y a des pendulaires Neuch-La Tchaux parmi vous, ce job est fait pour vous. Intéressé: contacter contact@systeme-b.ch ! 


YOGNATURE : LA NOUVELLE PASSION DES KÄCH-PITT

Au début, il y a un passionnant couple d’agriculteurs, Susanne Käch et Joss Pitt de Gampelen, dont la rencontre remonte aux bancs de l’école d’agriculture de Cernier. D’une exploitation conventionnelle mixte cultures-élevage, travaillée en communauté d’exploitation avec les parents de Susanne Käch dans les années 1990, les Käch-Pitt se sont peu à peu spécialisés dans l’élevage de vaches laitières et sont passés en production biologique agréée Bio bourgeon en 2012.

Un long chemin parsemé de réflexions, de l’envie de s’inscrire dans la durabilité, d’échanges avec des collègues passés en bio et du souhait d’être tout simplement mieux rétribués pour le même travail ! Comme ils le disent si bien, le bio a été pour eux un mariage de raison, et l’amour est venu ensuite !

Puis est venue l’envie d’expérimenter et de créer leurs propres produits. En suivant un cours sur la production de fromages et yaourts, c’est le yaourt qui a retenu l’attention de Joss. Leurs vaches rustiques de races Jersey et Frisonne produisant un lait riche en protéines, Susanne et Joss peuvent se passer de l’ajout de lait en poudre dans la fabrication des yaourts ! Le concept de Yognature est né !

Yognature, ce sont donc des yaourts sans agents conservateurs ni additifs, fabriqués avec du lait bio d’un seul troupeau de vaches nourries avec 100% d’herbages.

En route pour la 3e saison

En ce début d’année 2021, la 3e saison de Yognature commence tout tranquillement. Les vaches ont une période de repos de quelques mois entre décembre et mars. Puis vient le temps du vêlage, entre février et mars. La traite reprend dès mi-mars, et la production de yaourt également. D’avril à septembre, vous verrez les 64 vaches dans les 30 hectares de prés, de jour comme de nuit, se nourrissant uniquement de l’herbe broutée. Le lait est ainsi particulièrement riche en Oméga 3. Dans un savant tournus, les vaches changent régulièrement de prés afin d’avoir toujours assez d’herbe fraîche à brouter. Elles profitent même de pâturer dans la réserve naturelle attenante de Ziegelmoos – Islerendüne, riche en fleurs. En hiver, le troupeau reste à l’étable et déguste uniquement du foin et de l’ensilage d’herbe (pas de concentré !).

Au pic de la production de lait, 7000 litres de lait sont récoltés dans la semaine dont 400 sont réservés pour la production de yaourts. Les 6600 restants sont vendus à l’entreprise Cremo qui transforme les produits laitiers.

Pour préparer les yaourts, les 15 à 25 vaches produisant le lait le plus riche en protéines sont traites chaque vendredi. Leur lait est pasteurisé et mis à fermenter à la laiterie d’Ins pour la transformation en yaourt. Le yaourt est ensuite repris le lundi et conditionné à la laiterie. Pour 400 litres de lait, Susanne, Joss, Katty la factrice et Océane, l’amie de leur plus jeune fils, préparent ainsi 1500 pots de yaourts ! Sans oublier qu’il faut entre deux préparer le sirop de café (bio de Torpedo Coffee) pour le yaourt moka et brasser les yaourts aux fruits (préparés à base de confiture bio Obermeilen). Toujours à la recherche d’idées nouvelles, les Käch-Pitt recherchent un fournisseur de confiture bio avec des fruits suisses.

Et les veaux dans tout ça ? Ils restent quelques mois à la ferme, d’abord avec leur mère, puis toujours en groupe que ce soit dans un grand tunnel maraîcher réadapté en abri de pâture parsemé de copeaux de pins (une autre nouvelle idée qui permet de garder les veaux en bonne santé !) ou au pré. Les femelles sont gardées, estivées en montagne et intègrent le troupeau de vaches à l’âge de deux ans. Les mâles sont utilisés au final pour leur viande ; avant cela, une partie sera engraissée à la ferme, une autre reprise par un engraisseur, et enfin une autre sevrée pour devenir des bœufs de pâture à la ferme bio Wäberhof à Ins. Le même sort attend les « vieilles » vaches (dites vaches de réforme) pour de la saucisse fumée ou de la viande séchée. Et oui, dure durabilité ! Heureusement, cela concerne peu de vaches !

A quand les yaourts à Système B ?

Patience, vous trouverez les yaourts Yognature dès mi-mars à Système B, qu’ils soient à la framboise, fraise, abricot, vanille ou au mocca. Ils sont disponibles dans des bocaux consignés.

Comme les yaourts sont sans agents conservateurs, il est impératif de maintenir la chaîne du froid et de les garder au maximum à 5°C. Yognature récupère les bocaux consignés ET les couvercles. Les couvercles sont retournés à l’entreprise qui les produit pour y être recyclés. Les bocaux consignés sont nettoyés avant d’être réutilisés (attention à bien les laver vous-mêmes avant de les ramener, sinon l’équipe de Yognature doit les laver à la main, c’est un travail supplémentaire conséquent !).

S’il n’y en avait plus, vous les trouveriez aussi dans 17 magasins (dont Chez Emy !) dans un rayon de 20 km autour de la ferme de Gampelen. Et peut-être ailleurs encore lorsque la plateforme de distribution de produits régionaux pour le canton de Neuchâtel et les régions limitrophes entrera en fonction !

Une envie de balade ?

La ferme des Käch-Pitt se trouve au bord du canal d’Isleren, sur la route 5 et la route 94 des itinéraires vélo de Suisse mobile ou si vous êtes à pied, à 20 minutes de marche de la gare de Gampelen (le chemin est interdit aux voitures non agricoles !).

De mars à mai, vous êtes sûrs de voir les petits veaux au tunnel maraîcher devant la ferme, peut-être à l’abri, peut-être au soleil. Dès le mois de mai, vous pourrez vous promener autour de la réserve naturelle de Ziegelmoos, sentir les effluves de thym et découvrir les fleurs de prairie.

Bonnes découvertes !

Yognature – ferme Käch-Pitt
Islerenhölzli 291
3236 Gampelen BE

Début d’exploitation : années 90
Début exploitation selon label : Bio bourgeon, 2012
Taille exploitation : 30 ha / 64 vaches
Nombre employés : 2 personnes (Susanne et Joss !) pour le lait / 4 pour les yaourts
Débouchés : Cremo pour le lait / 17 magasins pour les yaourts / Wäberhof, engraisseur et engraissement à la ferme pour la viande


LES RECETTES DE VERONIQUE : LE YOGHOURT A TOUTES LES SAUCES

Que peut-on faire avec de délicieux yaourts en dehors de les dévorer ou de les savourer délicatement ?

Des soins pour sa peau ! As-tu déjà tenté ?

Pour préparer sa peau, éliminer les cellules mortes et les impuretés qui encombrent les pores, ternissent le teint et peuvent provoquer des inflammations, idéal de réaliser un gommage avant l’application d’un masque, d’une huile végétale ou d’une crème…

Alors voici une suggestion de gommage doux et efficace :

Gommage « Yaourt – avoine »

Tu mélanges stp :

  • 2 c. à soupe de flocons d’avoine passés au moulin à café
  • ½ yaourt nature (petit pot)
  • Une pincée de sel fin marin (idéalement).

Après avoir massé ton visage en douceur, en évitant les lèvres et le contour des yeux, idéal de le rincer avec de l’eau citronnée et surtout de bien le sécher avant d’appliquer un masque par exemple!

Eh oui ! le yaourt est aussi hydratant, nourrissant et adoucissant pour notre peau.

Masque « Blanc de Blanc », un de mes top !

Mélange en fouettant vigoureusement :

  • 1 blanc d’œuf
  • 1 yaourt ou un demi
  • Le jus d’un citron.

Ce masque a un effet tenseur qui profite également aux peaux fatiguées.

Tu en profites pour te pauser 15 à 20mn après l’avoir appliqué sur ton visage sans oublier ton joli cou !

Après cette pause-soin, voici une pause-réconfort avec la recette du

Raïta de banane

Il existe plusieurs sortes de raïtas en cuisine ayurvédique. Ainsi, la raïta de concombre, de tomate, d’oignon frais, ou encore la raïta de betterave ou la mixte, qui accompagne les plus élaborés.

De saison, je vous propose la raïta de banane qui est un mélange de banane et yaourt. En effet, son goût sucré/salé est un accompagnement délicieux et original.

Pour 6 personnes, tu rassembles :

  • 2 yaourts
  • 3 bananes coupées en rondelles
  • 2 cuillères à café de graines de moutarde passées au mixeur (ou à défaut de moutarde complète).
  • Le jus d’un citron
  • 2 cuillères à café de paprika (ou si vous avez de poudre rouge : paprika-piment-fenugrec-asafoetida)
  • Du sel fin marin

Mélange bien tous les ingrédients et savoure sur de la viande, de la salade ou des lentilles…

Petites astuces : Choisis des bananes bien mûres. Et si jamais, tu peux les remplacer par des dattes ! Bon app !

Glace au yaourt

Aussi s’il te reste des yaourts à utiliser, sais-tu que tu peux les convertir en bâtonnet glacé? en insérant des fruits frais et du sucre. Ainsi, voici une idée de dessert : glace au yaourt & fruits !

Au kiwi, c’est excellent, aux fruits rouges aussi… ou bien à la banane ?

Bonne dégustation !


Sygmar se marre ! (ou pas)

Alors vrai ou faux? Réponse dans la prochaine infolettre!


Le témoignage d’Elsa : “Ce joyau d’épicerie est une réalisation vivante de la transition vers un vrai avenir”

Branchée “bio” depuis toujours et suite à des visites-achats intéressées par-ci par-là, c’est tout ce défi pionnier d’équipe à la ParkSlopeFoodCoop qui m’a spontanément attirée, dès le début. Ca, c’était quelque chose pour moi, maintenant !

Les premiers créneaux étaient des aventures tout autant que de faire des emplettes, ardoise, craie, bocaux à la main. Il est arrivé que je ne rentre qu’avec la moitié des commissions car les achats duraient trop longtemps 😉

Maintenant ça roule, les habitudes y sont pour beaucoup. Un de mes premiers actes concrets était une flaque de cette précieuse huile d’olive par terre, inexpérience entre bidon et bouteille, vous comprenez ! Et cette Federica qui est juste là avec sa réactivité pratique… et puis de beaux rires partagés et inspirants : Voilà qu’est née l’idée du cahier « Aventures, Malheurs et Surprises », que vous trouvez accroché vers la garde-robe.

Habitant à Auvernier, je remplis mon caddy lors de mon créneau. Ainsi le temps passe toujours très vite et en très bonne compagnie. L’ambiance est géniale. 

Ce joyau d’épicerie coopérative est pour moi une réalisation vivante de cette fameuse transition menant vers un vrai avenir. En passant aussi par des couacs inévitables et comment ils sont résolus. Et comment s’adapter aux complications actuelles, tout en gardant si possible la bonne humeur et la créativité. Là encore, la coopérative est un soutien, là des valeurs et des amitiés continuent à se vivre.

J’adore le ski de fond au Jura et les marches dans la Haute Montagne, le chant et la danse…et de longs moments de méditation. Jardinière depuis toujours, c’était tout naturel d’amener des fleurs et d’installer les paniers-jardinières sur le bord de vitrine de manière permanente, sans changer et jeter la terre, avec des plantes vivaces locales qui tiennent dans les conditions exigeantes, petite déco régulièrement entretenue au gré des saisons, discrète et représentant nos valeurs. Bientôt vous serez accueillis par le clin œil des pâquerettes, médicinales(!), suivies d’aromatiques de mes propres boutures.

Le jour, où le jardin Système-b sera trouvé, j’offrirai mon expérience, car j’aime partager.

Dans cet esprit et basé sur mes propres expériences, j’ai créé la documentation interactive “Récolter plus – jeter moins”.

Une autre, “Antigaspillage alimentaire”, rassemble des trucs pour les ménages.

Je suis active chez les Verts pour lesquels j’ai organisé le premier troc de plantons à Milvignes pendant le lockdown et aussi membre de la Commission d’urbanisme.

Dans mon village, une démarche visant à végétaliser les bas des arbres publics nus, est soutenue par une bonne dizaine d’habitants et la voirie.

Fixée contre notre maison dans la Grand’ Rue, ma Boîte à Troc publique fait de nombreus heureux chaque jour depuis huit ans.

Au même endroit se trouve l’Atelier “In-Folio”, Papiers et Reliure créé et partagé avec mon mari. Vous y trouvez nos créations, lampes, bijoux, coussins, cartes artistiques, carnets ainsi que des cours, voir in-folio.ch (site en reconstruction).

L’année passée, riche de toutes mes expériences, pas que faciles, de ma longue vie, je suis encore devenue Coach de Vie, où je me sens la plus efficace. “Cœur en-dessus la Tête” s’applique en 1-2 séances à tous les domaines de la vie, se basant sur notre physique et nos sentiments.

Ce qui me préoccupe actuellement : Comment combler la perte d’énergie vitale dans cette confusion actuelle et la solitude individuelle qui en découle. Créer un réseau d’échanges ?

Voici déjà ma recommandation de deux livres très différents :

  • Christoph Pfluger, Die Strategie der friedlichen Umwälzung. Eine Antwort auf die Machtfrage
  • Christina von Dreien : A la fin tout sera bon

Toute ouverte à l’échange d’expériences, à vos réactions et demandes de compléments !

Elsa

www.in-folio.ch


L’assoc’ Liane, c’est la folie!

On partage avec vous cette proposition de Lucienne, coopératrice 39. L’association Liane cherche des nouveaux membres.

Liane est un projet qui permet aux enfants de 6 à 12 ans de la région neuchâteloise de participer à des activités didactiques dans la campagne de notre canton et de créer ainsi des liens avec la nature, dans un esprit de créativité et de coopération.

Comme un pré-annonce d’un printemps qui pourrait bientôt pointer le bout de ses bourgeons, allez savoir, et oui tout arrive…

www.association-liane.ch


Liste d’attente mise en attente!

C’est officiel! Après trois ans de fonctionnement et 200 coop’ actifs, Système B est devenu une vraie épicerie de quartier. Pour que le projet perdure, se bonifie et continue à inspirer d’autres projets, la coopérative accueille régulièrement de nouveaux membres. Passe le mot à tes voisins, ta famille et tes amis: la liste d’attente de Systeme B c’est fini! (Compter un petit délai d’inscription quand même). 

��

A bientôt et merci à toutes et à tous ! N’oubliez pas d’admirer les beautés de la nature environnante.

Ont notamment contribué à réaliser cette infolettre: Ana, Véronique L., Agathe, Alessandra, Gladys, Manue, Elsa, Lucienne 39, Elena, Caroline, Nando et alii!

Défiler vers le haut